BLOG

A la recherche de la simplicité

Le Home Organising, je suis tombée dedans quand j’étais petite mais, comme Mr Jourdain (celui qui faisait de la prose sans le savoir), je n’avais pas non plus idée de l’existence de ce concept…
Non, franchement, je ne savais pas que mettre ma chambre sans dessus-dessous pour mieux la ranger ensuite, composer avec délectations des sacs de vêtements trop petits et des caisses de jouets « pour les petits enfants qui en manquaient » (dixit ma grand-mère chérie et pourtant bordélique), aligner soigneusement mes poupées Barbie, classer mes livres par taille et soigner la déco de ma chambre, c’était être une adepte de Marie Kondo (qui n’était même pas née, d’ailleurs).

J’aurais pourtant du m’inquiéter quand, à l’adolescence, je lisais et relisais avec délectation les revues de décoration de ma maman (je vous passe le nombre de magazines de déco que j’ai trimbalé d’un déménagement à l’autre, au grand dam des hommes de la famille chargés de les porter…) et que j’étais plus intéressée par Habitat et Ikéa que par les boutiques de mode…

Maman comblée de 3 enfants (assez rapprochés), un (tout petit) moment mère au foyer et le reste du temps professionnellement hyperactive, j’ai du apprendre à m’organiser et j’ai perfectionné, au fil des ans, ma « méthode de survie en milieu hostile ».
Entendez par là : la maison et son jardin (en travaux bien sûr, sinon on s’ennuierait), le mari, les enfants, les amis des enfants (de passage ou résidents permanents), la famille élargie (décomposée, recomposée), le labrador, les cobayes, les poissons rouges, les activités professionnelles et les autres, LA VIE, quoi…

Bref, vous l’aurez compris, mon goût pour le rangement, l’organisation et l’aménagement intérieur, ce n’est pas juste de la théorie, c’était surtout un moyen de vivre le plus sereinement possible.

Aujourd’hui, mes charmants enfants sont grands et vivent leur vie, je viens (encore) de déménager et je recommence une nouvelle vie de couple, mon credo est de plus en plus limpide : sérénité, simplicité, convivialité.

Vous embarquez avec moi?